aha!infoline vous répond

À quoi dois-je faire attention en cas d’allergie aux acariens? Je ne supporte pas certains aliments, que faire? Quels produits utiliser pour ma peau sensible?

aha! Centre d'Allergie Suisse - aha!infoline a les réponses – Questions et réponses du quotidien de notre ligne de conseils téléphoniquesCes questions sont quelques exemples des questions typiques régulièrement posées à nos conseillères de l’aha!infoline. Nous répondons aussi à votre question – au 031 359 90 50.


La liste qui suit sera continuellement complétée. N’oubliez pas: ces réponses ne remplacent pas la visite chez un médecin. aha!infoline ne pose pas de diagnostic et n’instaure pas de traitement.

 

octobre 2019

Savourer une fondue malgré l’intolérance au lactose? aha!infoline vous informe

Question:
Cher aha!infoline, je ne supporte pas le lactose, mais je suis invitée à une soirée fondue la semaine prochaine. Il y a longtemps que je n’en ai plus mangé et j’aimerais réessayer. Ou est-ce que je ferais mieux de refuser? Meilleures salutations, Madame K., 26 ans.

Réponse: 
Chère Madame K., Vous pouvez tout à fait accepter l’invitation à la soirée fondue! Les fromages généralement chauffés dans le caquelon, comme le gruyère, le vacherin et l’emmental, ne contiennent pas de lactose ou très peu seulement.

Le lactose est en effet décomposé par les bactéries d'acide lactique au cours du processus de maturation du fromage, ce qui fait que les fromages mi-durs et durs, qui ont mûri pendant plusieurs mois, sont pratiquement sans sucre de lait. Lors d’une fondue, les convives mangent une grande quantité de fromage et de pain, une combinaison qui n’est pas facile à digérer. Mais ce problème de digestion est dû à la teneur en graisse du repas et non au lactose. 

Un conseil: lorsque vous êtes invitée, prenez donc des comprimés d’enzymes contenant de la lactase. Vous pourrez ainsi savourer votre repas sans souci.  

Bon appétit! Cordialement, votre aha!infoline

 

septembre 2019

Se débarrasser du rhume des foins maintenant? 

Question:
Cher aha!infoline, c'est l'automne et mon rhume des foins me laisse enfin en paix. Une amie m'a dit que cette période est le moment idéal pour commencer une désensibilisation. Est-ce correct ? Meilleures salutations, Monsieur M., 43 ans.

Réponse: 
Votre amie a raison. Puisque l'air ne contient plus de pollens, l'automne est effectivement le meilleur moment pour commencer une désensibilisation. L'organisme n'est pratiquement plus exposé aux allergènes polliniques et peut ainsi y être habitué lentement et en douceur. De nombreuses personnes concernées ressentent déjà nettement moins de symptômes le printemps suivant. Une désensibilisation, qui est également appelée immunothérapie spécifique, se déroule comme suit: à l'aide de tests cutanés et sanguins, l'allergologue vérifie d'abord quelles sont les substances qui déclenchent une réaction allergique chez la personne.

La solution thérapeutique contenant les allergènes est composée en fonction de ce profil individuel. Elle est soit injectée dans le bras sous contrôle médical soit placée sous la langue lorsqu'elle est sous forme de comprimés ou de gouttes. L'administration est d'abord répétée à des intervalles rapprochés et ceux-ci sont prolongés ensuite avec une augmentation graduelle de la dose, ce qui habitue lentement votre système immunitaire aux allergènes. Le traitement dure trois à cinq ans et il est important de le réaliser sans interruption. Le taux de réussite, donc la disparition des troubles allergiques, atteint 65 pour cent.

Meilleures salutations et bon appétit! Votre aha!infoline

 

juin 2019

Glaciers et gluten? 

Question:
Cher aha!infoline, le plus âgé de mes enfants ne peut pas consommer de gluten. On trouve de plus en plus de glaciers artisanaux et je me demandais si mon fils pouvait de temps à autre se permettre d’en consommer. Je sais qu’il doit éviter les glaces qui contiennent des biscuits ou des morceaux de brownies par exemple, mais qu’en est-il du reste? Merci pour votre réponse, Mme B., 28 ans.

Réponse: 
En effet, il n’est pas toujours évident de savoir si une glace contient ou non du gluten. Aujourd’hui, de plus en plus de glaces sont fabriquées à partir de mélanges de poudres qui contiennent parfois du gluten. Cela veut donc dire que certaines glaces qui, à première vue, seraient sans gluten (glace au snickers®, glace au KinderSurprise®) contiennent néanmoins du gluten dans le mélange qui a été utilisé pour les fabriquer.

Selon la loi alimentaire, le vendeur doit pouvoir vous dire si la glace en question contient du gluten (et cela vaut également pour 13 autres allergènes principaux comme les fruits à coques, le lait,…). Nous recommandons donc à votre fils de s'informer systématiquement sur la composition de la glace avant de l’acheter.

Manger une glace sans danger n’est possible que dans la mesure où le vendeur utilise une cuillère propre et spécifique pour chaque bac à glace.

Meilleures salutations et bon appétit! Votre aha!infoline

 

mai 2019

Conduire après avoir pris des antihistaminiques?

Question:
Cher aha!infoline, je dois régulièrement prendre des antihistaminiques à cause de mon allergie pollinique. J’ai lu que cela affecte la capacité de conduite. Est-ce bien vrai? À quoi dois-je faire attention? Meilleures salutations, Madame S., 41 ans.

Réponse:
Chère Madame S., Les allergies touchent presque deux millions de personnes en Suisse et de nombreuses personnes prennent comme vous des antihistaminiques contre les yeux larmoyants et les muqueuses nasales gonflées. Ceux-ci interrompent la réaction allergique, mais leur effet secondaire est effectivement une fatigue. Cet effet intervient toutefois principalement lorsque vous prenez des médicaments d’ancienne génération, qui passent la barrière hémato-encéphalique et bloquent certains récepteurs dans le système nerveux central, ce qui peut entraîner une fatigue et une somnolence. C’est pourquoi il faut être prudent lorsque l’on prend le volant.

Les médicaments de nouvelle génération sont basés sur un autre mécanisme d’action et leur effet sédatif est plus léger. Leur durée d’action est également plus longue, il suffit donc de les prendre une fois par jour.

Nous vous recommandons en tout cas d’en discuter avec votre allergologue afin qu’il/elle vous prescrive le médicament approprié. 

Meilleures salutations et bonne route! Votre aha!infoline

 

avril 2019

Des lunettes ou des lentilles? aha!infoline sait que préférer

Question:
Cher aha!infoline, je suis allergique au pollen de noisetier et de bouleau et je ne sais pas trop s’il ne vaudrait pas mieux porter mes lunettes pendant cette période. Mes yeux sont toujours rouges et démangent terriblement. Les lentilles de contact pourtant sont directement appliquées sur l’œil et devraient donc offrir une bonne protection. Je suis un peu désespérée. Que faire? Meilleures salutations, Madame P., 24 ans.

Réponse:
Chère Madame P., les personnes allergiques au pollen feraient mieux de porter des lunettes, du moins les jours où la concentration en pollens est élevée, et en tout cas lorsque les yeux sont déjà irrités et démangent. En effet, des allergènes des pollens qui collent aux lentilles et parviennent en dessous d’elles peuvent irriter encore plus la conjonctive. Si vous utilisez des lentilles de contact, il est important de porter aussi des lunettes de soleil qui peuvent déjà servir de barrière contre les pollens. Les produits antihistaminiques contre le rhume des foins peuvent aussi dessécher les yeux; des larmes artificielles, des collyres spéciaux qui hydratent l’œil, peuvent apporter un soulagement. 

Si vous préférez quand même les lentilles, il est important de les nettoyer très soigneusement après les avoir portées plus longtemps. L’avantage des lentilles de contact journalières, qui sont donc jetées après une seule utilisation, est que les allergènes qui y collent éventuellement sont directement éliminés avec elles. Si vous optez pour les lunettes, nous avons une bonne nouvelle pour vous: les verres des lunettes protègent les yeux des pollens. 

Sincères salutations, votre aha!infoline

 

janvier 2019

Acheter un humidificateur?

Question:
Cher aha!infoline, je souffre d’allergies respiratoires et en hiver, j’ai de gros problèmes avec mes muqueuses parce que l’air est tellement sec dans les pièces chauffées. Est-ce qu’acheter un humidificateur est une bonne solution ou est-il uniquement un réservoir à bactéries? Merci de votre réponse, meilleures salutations, Monsieur K., 52 ans.

Réponse:
Cher Monsieur K., la sécheresse des muqueuses est désagréable et peut effectivement aggraver les symptômes allergiques. Un humidificateur ne devrait toutefois être utilisé que lorsque l’humidité de l’air atteint moins de 30 pour cent à une température de 20 à 21 degrés pendant plusieurs semaines et en présence de symptômes comme une irritation de la peau ou des yeux ou une augmentation des refroidissements. 

Si vous désirez recourir à un humidificateur, il est important de contrôler constamment l’humidité de l’air et d’entretenir l’appareil selon les indications du fabricant. L’humidité de l’air optimale se situe entre 30 et 50 pour cent. Un pourcentage supérieur favorise la multiplication des acariens et augmente le risque d’une infestation de moisissures. 

Le fait que vous ressentiez l’air comme trop sec peut aussi avoir d’autres raisons que la faible humidité de l’air et quelques trucs simples peuvent souvent aider: ne pas surchauffer les pièces, réduire la poussière et les substances irritantes, ne pas allumer trop de bougies, aérer régulièrement et placer des plantes d’intérieur, car elles évaporent beaucoup d’eau. Mais attention: euphorbe, ficus, cactus, poinsettia, yucca et dieffenbachia ne conviennent pas pour les personnes allergiques. 

Vous trouverez plus d’informations sur les allergènes et les substances irritantes dans les espaces intérieurs dans notre brochure ainsi que sous ce lien «thème des humidificateurs» sur la page de l’Office fédéral de la Santé publique (OFSP).

Sincères salutations, votre aha!infoline

 

octobre 2018

Allergique aux cacahouètes? Attention aux baisers!

Question:
Cher aha!infoline, je souffre d’une grave allergie aux cacahouètes. Est-ce qu’un baiser peut être dangereux pour moi? Meilleures salutations, Madame M., 24 ans.

Réponse:
Chère Madame M., effectivement, un baiser pourrait être dangereux. Une grande quantité des déclencheurs d’allergie (allergènes) peut être détectée dans la salive lorsque votre partenaire a mangé des cacahouètes. Ceci pourrait suffire pour déclencher une réaction allergique lorsque vous vous embrassez. Des indices indiquent que les allergènes de cacahouètes ne sont plus détectables en bouche après quelques heures. Malheureusement, se brosser les dents ou mâcher du chewing-gum ne semble pas raccourcir cette durée. Notre conseil: le plus sûr pour vous est que votre partenaire renonce aux cacahouètes pendant que vous êtes ensemble. Si ceci n’est pas une option, nous vous recommandons d’attendre quelques heures avant de vous embrasser lorsque votre partenaire a mangé des cacahouètes.

Dans tous les cas, n’oubliez jamais de toujours avoir vos médicaments d’urgence avec vous et d’informer votre entourage de votre allergie.

Sincères salutations, votre aha!infoline

 

septembre 2018

Le mythe de l’allergie au soleil

Question:
Cher aha!infoline, au début de mes vacances à la mer, j’ai tout à coup eu des pustules rouges et des papules pruriteuses sur mes épaules. Elles ont disparu après quelques jours. Serais-je allergique au soleil? Meilleures salutations, Monsieur K., 47 ans.

Réponse: 
Les réactions cutanées provoquées par le soleil sont souvent appelées allergie au soleil dans le langage familier. La plupart du temps, il ne s’agit toutefois pas d’une réaction allergique classique. La peau réagit au rayonnement UVA et/ou UVB inhabituellement élevé – parfois associé aux ingrédients des produits cosmétiques. Pour mieux vous protéger à l’avenir, nous vous recommandons d’habituer lentement la peau au soleil, d’utiliser des crèmes solaires avec indice de protection élevé sans corps gras et sans émulsifiant et de renoncer aux parfums. Veuillez-vous adresser à votre médecin pour un diagnostic et le traitement approprié.

Sincères salutations, votre aha!infoline

 

juin 2018

Y a-t-il un risque de rhume des foins même en vacances dans le sud?

Question:
Cher aha!infoline, je suis allergique à différents types de pollen et nous allons partir en Italie pour les vacances d'été. Quels sont les arbres et les graminées qui y provoquent le rhume des foins? Dois-je m'attendre à de gros problèmes? Meilleures salutations, Mme M., 38 ans.

Réponse: 
Chère Madame M., outre les graminées fleurissant ici aussi actuellement, le climat méditerranéen fait pousser d'autres espèces de plantes importantes pour les allergies, par exemple l'olivier qui peut provoquer des symptômes allergiques en cas de sensibilisation au frêne. Le cyprès et l'herbe au verre (Parietaria), qui fleurit jusqu'en octobre, sont également allergéniques. Nous vous recommandons en tout cas de suivre les prévisions polliniques du pays. Vous trouverez des liens vers les données sur la concentration pollinique en Italie et d'autres pays européens sur notre site web www.pollenundallergie.ch.

Sincères salutations et bonnes vacances! Votre aha!infoline

Publicité